ÓÊР FRA  ARA
Consul Honoraire de Tunisie en Ukraine

Histoire de l’institut de Consuls honoraires

L’analyse de l’histoire d’existence de l’État ukrainien indépendant et des processus du développement des instituts des relations extérieures de l’Ukraine permettent de voir qu’un tel institut spécifique de relations internationales comme consulats honoraires n’a pas de racines profondes dans l’histoire de diplomatie du pays. Bien qu’à l’époque de la Siètche des Zaporogues les marchands aisés ukrainiens commençaient à créer leurs représentations (factoreries des marchands) sur territoires des pays étrangers avec le but d’amélioration de commerce et protection de leurs intérêts en dehors des frontières ukrainiennes. Les têtes de ces représentations étaient élues parmi les Ukrainiens habitants à l’extérieure ou parmi les étrangers influents et doués de talent qui faisaient valoir les intérêts des marchands ukrainiens sur territoire confié. Le spectre de fonctions et les compétences de ces personnes homologues de consuls permettent de les considérer comme prototype de consuls honoraires d’aujourd’hui. Pourtant, le fait que ces représentants protégeaient les intérêts de certains représentants commerciaux et pas du pays ou de ses habitants dans son ensemble fait la différence radicale entre ceux-là et ceux-ci qu’on tient pour consuls honoraires aujourd’hui.

L’instauration du propre service consulaire dans la compréhension contemporaine de ce terme était faite à l’époque d’existence du pays indépendant ukrainien en 1917-1920. Particulièrement une démarche décisive dans la création de la représentation consulaire d’Ukraine était faite à l’époque du gouvernement d’Hetman de P.Skoropadskiy. Cependant, avec les établissements consulaires ordinaires, ce pas prévoyait la création de consulats honoraires dont les employés n’appartenaient pas au nombre de fonctionnaires officiels. Ils se divisaient en 4 catégories : consul général, consul, vice-consul et agent consulaire. Les consuls honoraires étaient choisis parmi les habitants locaux qui étaient au courant de la situation sociale et économique et le développement des régions. A l’époque le Statut consulaire de la République populaire ukrainienne prévoyait qu’à titre d’exception les Ukrainiens des communautés locales pouvaient être nommés au poste consulaire. Les représentants consulaires étaient principalement les chefs des colonies locales ukrainiennes ou les personnes recommandées par ces communautés. Conformément à celui-là il était permis que d‘autres pays nomment leurs représentants consulaires (y compris les consuls honoraires) dans la République populaire ukrainienne.

A l’époque de l’URSS, l’institut de consuls honoraires était sous-estimé. Le gouvernement de l’État soviétique refusait sa création.

Pour le moment les activités des consuls honoraires sont limitées en Ukraine. Ces consuls sont principalement nommés dans les pays où il existe déjà les missions diplomatiques ukrainiennes avec le but d’augmenter l’efficacité de leurs activités destinées au développement des relations économiques, commerciales, scientifiques et culturelles entre l’Ukraine et le pays de séjour. Au mois de juin 2005 l’Ukraine avait 57 consuls honoraires dans 46 pays du monde. Comme réponse, 30 pays du monde ont nommé leurs consuls honoraires en Ukraine. Celui-ci témoigne que l’institut de consuls honoraires continue son développement au sein du système des organes du pouvoir d’état ukrainien.

A partir de 1999 le nombre de Consuls honoraires accrédités en Ukraine a multiplié par plus de 3. Ainsi de plus en plus de pays étrangers s’intéressent au marché dynamique et perspectif de l’Ukraine. A cause de cela certains pays du monde ont nommé les citoyens d’Ukraine, entrepreneurs connus et honorables comme consuls honoraires pour l’amélioration des relations commerciales et économiques avec l’Ukraine.

La plupart de consuls des pays étrangers restent à Kyiv, capitale ukrainienne. Certains consuls honoraires régionaux d’autres pays restent là où il y a une communauté ethnique nombreuse de ce pays (par exemple, le Consulat honoraire de Suède à Kakhovka). Pourtant les intérêts économiques deviennent les plus importants en décision d’ouvrir les consulats honoraires dans les villes comme Lviv (centre économique de l’Ukraine occidentale), Odessa (“portes maritimes” au marché ukrainien), Donetsk et Dnipropetrovsk (géants industriels). A l’exemple de ces villes on peut voir que le fait de l’existence de consuls honoraires est déterminé par des raisons économiques objectives, notamment par un tel fait que l’ouverture du consulat honoraire dans une ville industrialisée sert de facteur contribuant au développement de la circulation des marchandises entre les pays.

L’analyse de la situation avec un certain nombre de consuls honoraires permet de dire que leur nombre va graduellement augmenter avec le développement du commerce international de l’Ukraine avec d’autres pays du monde. Aujourd’hui à Donetsk il y a 3 consuls honoraires : le consul allemand, bulgare et celui de l’Arménie. Outre cela, le grand nombre de contacts internationaux entre les entreprises de Donbas et le business étranger (le grand nombre d’entreprises communes) permet d’espérer la croissance ultérieure du nombre de consuls honoraires dans l’immédiat. En cas où les entreprises de certain pays étranger travaillent avec succès depuis longtemps avec les compagnies ukrainiennes, tôt ou tard il y aura besoin d’avoir son représentant officiel dans la région où le business est fait. C’est le pourquoi il est très souvent que les gouvernements des pays étrangers choisissent l’institut de consuls honoraires comme la meilleure forme pour une telle représentation.

Les consulats honoraires fondés de cette manière deviennent une sorte de “place d’armes” pour la défense des intérêts économiques et la protection des citoyens du pays étranger dans cette région.


2007 Êîíñóëüñòâî Òóí³ñüêî¿ Ðåñïóáë³êè â Óêðà¿í³